Teigne du poireau

Ce site utilise des cookies .En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

Recherche personnalisée

...
... 

 
 
Cliquez pour agrandir l'image
La Teigne du poireau est un lépidoptère qui porte le nom scientifique d'Acrolepiopsis Assectella.

C'est un petit papillon avec des dégradés de marron qui mesure 16 à 18 millimètres d'envergure.

C'est sa chenille, connue sous le nom de ver du poireau qui fait des ravages dans les potagers.

Elle adore en effet s'installer dans le cœur des plantes qu'elle peut grignoter tout à loisir.

Les hivers doux sont propices à la prolifération de ces parasites et la période à craindre est située entre le mois d'avril et le mois d'octobre.

Le premier vol des adultes a lieu en avril ou mai, période où les œufs sont déposés sur le feuillage des poireaux.  Le deuxième vol, après métamorphose des œufs, à lieu au mois de juillet ou août.

Il ne faut jamais oublier l'adage qui précise qu'il vaut toujours mieux prévenir que guérir.  Des bonnes conditions de culture et une bonne prévention évitent  bien souvent des attaques virulentes.

Un autre principe à avoir en tête est qu'il faut toujours  désinfecter le matériel de jardinage en cas de soins sur des plantes atteintes pour ne pas contaminer les autres
.
...
...
Végétaux Sensibles :

• C'est un des principaux ravageurs, comme son nom l'indique, du poireau.

• Au potager, elle s'attaque également à l'ail, aux échalotes et aux oignons.

• L'ail ornemental et les liliacées d'ornement comme l'hémérocalle sont aussi appréciés par la teigne.

Comment reconnaître les symptômes :

• Comme la chenille vit en mineuse sur les feuilles, ces dernières se développent mal et jaunissent.

• Elle creuse des sortes de galeries dans les feuilles pour s'y lover bien confortablement.

• Les chenilles minent les fûts des poireaux ou les bulbes en creusant des galeries.

Traitements Préventifs :

• Pratiquer la rotation des cultures au potager.

• Intercaler dans les plants des graines de carottes ou de céleris.

• Installer un paillage au sol.

• Attendre le mois de juin pour repiquer les poireaux limite le risque d'attaque car la teigne ne pourra pas s'installer lors de son premier vol ce qui limitera sa reproduction.

• Plonger rapidement les plants dans de l'eau de javel ou dans un pralin du commerce avant de les repiquer. Pour l'eau de javel, il faut compter un demi-verre de javel pour deux litres d'eau.

• Une technique ancienne consiste à installer des coquille d'oeufs dans les rangs de poireaux. De cette manière les teignes pondront dans les coquilles et non dans les poireaux.

Les coquilles doivent provenir d'œufs crus et entières. Il faut faire un petit trou en haut de l'œuf, avec une aiguille ou un couteau pointu) et un trop légèrement plus grand en bas. En ce mettant au dessus d'un bol, souffler dans le petit trou pour expulser le contenu de l'œuf. Rincer ensuite délicatement l'œuf sous l'eau claire et froide.

Mettre des petits piquets, d'environ 50 centimètres de haut, tous les deux mètres dans les rangs de légumes. Attention les piquets doivent être un peu plus petit que le plus grand trou des œufs , il faut que les insectes puissent passer pour aller dans l'œuf. La hauteur d'environ 50 centimètres est nécessaire afin que les coquilles d'œufs soient plus hautes que le feuillage des poireaux bien développés.

Insérer la coquille dans le piquet par le trou le plus large, la coquille doit rester bien en haut du piquet.

• Poser un voile anti-insectes sur les légumes avant que ceux-ci soient contaminés, de la fin du mois de juin au mois de septembre/octobre.

• Installer des pièges à phéromones.

• Effectuer des pulvérisations, pendant les périodes de vols soit en mars/avril et en juillet/août avec une infusion ou une macération de rhubarbe, un extrait alcoolisé ou une macération de tomate ou un purin de prêle.

Attention, éviter de pulvériser du purin d'ortie car il a tendance à attirer la teigne du poireau.
...
...
Lutte et Traitements Curatifs :

Il faut agir dès que les chenilles apparaissent sur les feuilles. Lorsqu'elles sont installés dans les fûts des poireaux ou dans les bulbes il est impossible de lutter.

• Faire des pulvérisations avec un purin d'absinthe, un purin de prêle, une infusion ou une macération de rhubarbe, un purin de sureau ou une macération de tomate.

• En cas d'infestation importante les produits à base de pyrèthre sont également efficaces,  à raison d'un par semaine jusqu'à l'éradication complète.

• Effectuer des traitements à base de bacillus thuringiensis.

• Pour l'ail, les oignons et les poireaux, en cas d'attaque importante, les couper au ras du sol pour bien éliminer toutes les larves, ils repousseront.
...
...

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?


4 questions ont déjà été posées :

Ver du poireau,  comment...

Teigne du poireau, comment...

Teigne du poireau, quels sont les risques pour les humains... - question 1381. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Teigne du poireau, où trouver pièges à phéromones... - question 1580. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Elles ne résolvent pas votre problème ?

N'hésitez-pas à poser la vôtre, nous répondons à toute demande dans les 24 heures au maximum. cliquez sur le lien ci-après :

FORMULAIRE UNIQUE
:

N'oubliez-pas aussi que vous avez aussi le FORUM à votre disposition.

...
...

TEIGNE DU POIREAU - IMPRIMER CETTE PAGE


HOMEJARDIN vous propose d'imprimer cette fiche, mais cette offre est réservée à un usage personnel.

Nous contacter pour toute autre utilisation, notamment commerciale, une réponse vous sera apportée dans les 24 H

Merci pour votre compréhension.


Imprimer cette fiche


...
...

 


© 2007-2016. homejardin.com
Droits enregistrés sous le n°00045038
auprès de copyrightdepot.com
Hébergeur : ONLINE SAS
BP 438 75366 PARIS CEDEX 08
Dernière mise à jour jeudi 1 décembre 2016
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Nous contacter