Marronnier commun ou asculus hippocastanum

Ce site utilise des cookies .En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies


... ... 

 
 

AVERTISSEMENT IMPORTANT

Tout le contenu du site concernant le JARDINAGE est rédigé en considérant qu'il concerne avant tout les végétaux cultivés en France Métropolitaine. Par extension il peut généralement s'appliquer à tous les pays de l'hémisphère Nord, avec quelques fois des adaptations mineures faciles à mettre en place.

Par contre, si les lieux de culture sont dans l'hémisphère Sud, il convient d'exploiter avec la plus extrême prudence les textes proposés.

En cas de doute n'hésitez pas à nous consulter avant d'entreprendre toute action, nous ferons toujours notre possible pour trouver une solution fiable au problème qui se poserait.

Pour en savoir encore plus vous pouvez consulter l'annonce que nous avons faite sur le 'FORUM.

Merci pour votre attention.

L'équipe
Cliquez pour agrandir l'imageLe Marronnier Commun est aussi appelé "Châtaignier des Chevaux", "Marronnier Blanc" et "Marronnier d'Inde".

Contrairement à ce qu'un de ses noms laisse sous-entendre, il n'est pas originaire d'Inde mais d'Asie Mineure.

Il a été introduit en Europe en 1576, grâce à Charles de l'Ecluse, et en France dans le début des années 1600.

C'est un arbre de grande envergure, un classique des parcs, qui présente un port étalé et arrondi. Il faut un jardin assez grand pour l'installer.

De très grande longévité, il peut vivre au moins 200 ans.

Son écorce est lisse lorsqu'elle est jeune et devient écailleuse en vieillissant.

Les fleurs printanières, regroupées en panicule, en thyrse, forment des petites pyramides. Elles sont nectarifères. Une particularité de ces fleurs est que lorsqu'elles sont pollinisées par les insectes, leur cœur devient rouge.

La floraison donne ensuite naissance, en automne, à des fruits, des marrons.

A noter que les variétés à fleurs doubles ont une floraison beaucoup plus longue et ne donnent pas de marrons.

Les fruits du marronnier commun, appelés marrons d'Inde, sont utilisés dans la pharmacopée mais également pour faire de la lessive.

Attention, les marrons ne sont pas comestibles, ils sont toxiques. Il ne faut pas les confondre avec les fruits du châtaignier, les châtaignes. Les fruits de certaines variétés de châtaigniers sont également appelés marrons.

A noter également que le pollen du marronnier fait partie des pollens allergisants
... ...

Nom commun masculin :


Marronnier Commun

Nom latin :


Aesculus hippocastanum

Famille :


Hippocastanacées

Origine :


Asie Mineure

Type de végétation :


Arbre ornemental à feuillage décoratif et à fruits non comestibles.

Très rustique, il supporte des températures allant jusqu'à -23°C.

Type de feuillage :


Feuilles caduques, larges, grandes, opposées, palmées, dentées et vertes.

Mode de multiplication :


Semis.

Destination :


Isolé dans un grand jardin, arbre d'alignement.

Qualité du sol :


Humifère, très profond, frais et bien drainé.

Amendement et Fertilisation :


Faire un apport de fumier ou de compost décomposé à la plantation.

Les premières années, un nouvel apport peut être apporté tous les ans au printemps.

Exposition :


Ensoleillée.

Hauteur :


Jusqu'à 25 mètres voire plus avec une croissance assez rapide. Certaines variétés ne mesurent que 10 mètres de haut.

Espacement :


Jusqu'à 20 mètres d'étalement. Un espacement de 6 à 10 mètres est recommandé.

Profondeur de plantation :


A la plantation le trou doit mesurer 80 cm en tous sens.

Culture et Entretien :


La plantation s'effectue du mois d'octobre au mois de mars, hors période de gel. A la plantation il faut installer un système de tuteurage, de haubanage.

Pour les semis, les marrons doivent  être installés dans des pots dès leur récolte car leur pouvoir germinatif est de courte durée. Ils se plaisent dans un mélange d'environ un tiers de terre de jardin et de deux tiers de sable. Au printemps, il peut être lis en pleine terre.

Les premières années de plantation, arroser de temps en temps pour favoriser l'enracinement. Par la suite les apports d'eau ne sont plus nécessaires.

Les tailles ne sont pas nécessaires et surtout déconseillées chez les jeunes sujets. Lorsque le marronnier est adulte supprimer, entre le mois de février et le mois d'avril, le bois mort ainsi que les branches qui déséquilibrent son aspect.

Si la taille n'est pas nécessaire, elle peut néanmoins être faite sur les adultes en cas de nécessité car ils la supportent bien.

Il ne demande pas d'entretien spécifique.

Période de floraison :


Fleurs regroupées en panicules en avril et mai.

Couleur :


Blanc, rouge.

Parasites :


Cochenilles PulvinairesScolytes et Zeuzères.

Mais la plus grande attaque est faite par la Mineuses des Marronniers

Maladies :


Black-rot, Chancre Bactérien, Maladie du Corail et Pourridié.

Il peut également souffrir de la pollution.

Voisinage propice – Plantes compagnes :


Il doit être installé en isolé.

Voisinage néfaste – Plantes incompatibles :


C'est un mauvais compagnon pour les autres végétaux, à cause de son système racinaire et de l'ombre qu'il procure, entre autres.

Influence de la lune sur la culture du Marronnier :


Catégorie de végétal : Feuilles.

Elément : Cancer, Poissons et Scorpion.

Période de semis et de plantation : Effectuer les semis en lune montante et croissante et en jours lunaires en Balance, Gémeaux et Verseau.

Les repiquages et les plantations se font en lune descendante.

Travaux d'entretien : Les jours lunaires en Cancer, Poissons et Scorpion.

Pour plus de renseignements sur l'influence de la lune sur les végétaux, vous pouvez consulter le dossier LUNE ET JARDIN

Mois par mois et jour par jour, vous y trouverez le détail des travaux à effectuer.

Quelques Espèces / Variétés :


Marronnier "Baumannii" : Variété de 10 mètres de haut avec des fleurs doubles. C'est une variété stérile qui ne produit pas de fruits.
... ... 

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?


1 question a déjà été posée :

Troène de Marronnier commun ou aesculus écorce suinte liquide roux orangé... - question 2549. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Elle ne résout pas votre problème ?

N'hésitez-pas à poser la vôtre, nous répondons à toute demande dans les 24 heures au maximum. cliquez sur le lien ci-après :

FORMULAIRE UNIQUE


Ne perdez pas de vue que d'autres questions peuvent avoir été posées directement sur le FORUM  et ne pas être reprises ici.

Faites-y donc un petit tour et utilisez la fonction "Recherche", en haut et à droite de chaque page.
 

MARRONNIER COMMUN ou AESCULUS HIPPOCASTANUM - IMPRIMER LA FICHE CONSEIL


HOMEJARDIN vous propose d'imprimer cette fiche, mais cette offre est réservée à un usage personnel.

Nous contacter pour toute autre utilisation, notamment commerciale, une réponse vous sera apportée dans les 24 H.

Merci pour votre compréhension.

Imprimer cette fiche


 


  


© 2007-2018. homejardin.com
Droits enregistrés sous le n°00045038
auprès de copyrightdepot.com
Hébergeur : ONLINE SAS
BP 438 75366 PARIS CEDEX 08
Dernière mise à jour samedi 28 juillet 2018
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Nous contacter