Chancre bactérien ou européen

Ce site utilise des cookies .En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies


... ... 

 
 
Cliquez pour agrandir l'image

CHANCRE BACTERIEN OU EUROPEEN

Le Chancre Bactérien est une maladie causée par des bactéries du genre Psuedomonas.

Les bactéries pénètrent et se développent dans des cicatrices, causées par des blessures,  provoquant ainsi une altération de l'écorce.

Les  blessures et les lésions peuvent être dues par exemple par un effeuillage, une suppression de gourmands ou le gel.

Les sols argileux, humides et surtout mal drainés sont des terrains favorables au développement des chancres. Les périodes les plus à craindre sont le printemps et l'automne.

Le chancre bactérien est très difficile à éradiquer, car les bactéries peuvent survivre de 3 à 5 ans dans la terre.

Les chancres peuvent amener un  arbre à la mort.

Il ne faut jamais oublier l'adage qui précise qu'il faut toujours mieux prévenir que guérir.  Des bonnes conditions de culture et une bonne prévention évitent  bien souvent des attaques virulentes.

Un autre principe à avoir en tête est qu'il faut toujours  désinfecter le matériel de jardinage en cas de soins sur des plantes atteintes pour ne pas contaminer les autres
.
... ...

Végétaux Sensibles:


De nombreux arbres peuvent être atteint par le chancre bactérien. Ceux du genre prunus y sont particulièrement sensibles.

Au verger : Les cerisiers, les châtaigniers, les pommiers et les pruniers.

Au jardin d'ornement : Les arbres de soie, les bouleaux, les cyprès, les érables, les pins, les rosiers


Comment reconnaitre les symptômes :


Les feuilles et les tiges présentent des taches brunâtres et de dessèchent.

L'écorce des arbres se fendille et se détache en lambeaux. Les troncs et branches présentent des crevasses, des nécroses et autres fissures.

Sur les conifères on peut constater un fort écoulement de résine. Les autres espèces peuvent présenter des écoulements de sève, de gomme car le chancre bactérien entraine la gommose.


Traitements Préventifs :


Sur les fruitiers, effectuer des pulvérisations de bouillie bordelaise au moment de la chute des feuilles.

Sur les conifères, procéder à des pulvérisations de bouillie bordelaise au printemps.

Après la taille, badigeonner les plaies avec un cicatrisant fongicide ou du goudron de pin car les blessures sur les arbres favorisent le développement des chancres.


Lutte et Traitements Curatifs :


Dès l'apparition des symptômes il faut agir rapidement pour éviter la propagation.

Dès l'apparition du chancre enlever le bois atteint.

Nettoyer la plaie en curetant bien le chancre jusqu'à retrouver du bois sain. 

Badigeonner avec un mastic cicatrisant fongicide ou du goudron de pin.

Des pulvérisations de produit à base de cuivre, comme la bouillie bordelaise,  peuvent ralentir l'évolution.

Pour une meilleure efficacité effectuer trois pulvérisations au minimum, à quinze jours d'intervalle.

Détruire et brûler les parties trop atteintes ainsi que les résidus de culture. Ne pas les mettre au compost.
... ...

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?

1 question a déjà été posée :


Chancre bactérien, sur cerisier que faire... - question 1569. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Elle ne résout pas votre problème ?

N'hésitez-pas à poser la vôtre, nous répondons à toute demande dans les 24 heures au maximum. cliquez sur le lien ci-après :

FORMULAIRE UNIQUE
:

N'oubliez-pas aussi que vous avez aussi le FORUM à votre disposition.

CHANCRE BACTERIEN OU EUROPEEN - IMPRIMER CETTE FICHE


HOMEJARDIN vous propose d'imprimer cette fiche, mais cette offre est réservée à un usage personnel.

Nous contacter pour toute autre utilisation, notamment commerciale, une réponse vous sera apportée dans les 24 H

Merci pour votre compréhension.


Imprimer cette fiche



 


© 2007-2018. homejardin.com
Droits enregistrés sous le n°00045038
auprès de copyrightdepot.com
Hébergeur : ONLINE SAS
BP 438 75366 PARIS CEDEX 08
Dernière mise à jour samedi 28 juillet 2018
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Nous contacter