Présentation

Ce site utilise des cookies .En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies


... ... 

 
 
ABEILLE - Illustration présentation AuxiliairesUn jardin est un véritable microcosme où de nombreux êtres vivants se côtoient, s'aiment ou se détestent.

On peut ainsi découvrir les parasites, les nuisibles, les ravageurs, autant de termes qui définissent les animaux que le jardinier n'apprécie guère puisqu'ils dévorent en un rien de temps les plantes que amoureusement cultivées.

Heureusement le jardinier possède aussi des amis, les auxiliaires qui vont l'aider naturellement à lutter contre tous ces ravageurs.

Au jardin naturel, l'écosystème se rééquilibre petit à petit et le contrôle des ravageurs devient plus régulier.

Amusez-vous à découvrir et à voir vivre toute la faune du jardin.

Un des principes à toujours garder en tête est qu'il est préférable de jardiner avec la nature que contre la nature.
... ...
QU'EST-CE QU'UN AUXILIAIRE ? :

Un auxiliaire est un animal qui chasse les nuisibles au jardin. C'est un prédateur, un ravageur de ravageur.

La nature renferme de nombreux auxiliaires présents spontanément dans le jardin.

Par exemple les coccinelles, les araignées, les oiseaux qui se nourrissent de nombreux insectes parasites.

Il existe plusieurs sortes d'animaux auxiliaires. Certains mangent les nuisibles tandis que d'autres, que l'on nomme les parasitoïdes, sont des insectes qui pondent à l'intérieur d'un autre animal entraînant ainsi sa mort.

Les auxiliaires peuvent, sans être prédateurs, aider le jardinier en participant activement à la pollinisation, au travail du sol…comme les vers de terre.

Certains animaux sont en même temps amis et ennemis du jardinier, ainsi l'étourneau aide en consommant de nombreux nuisibles comme les tipules et les vers blancs. Par contre il est gourmand de fruits rouges comme les cerises.

Il faut donc toujours peser le pour et le compte et laisser faire la nature. Ainsi quelques petits dégâts causés par un auxiliaire ne sont rien par rapport aux grands services rendus. Il faut apprendre à être conciliant.


QU'EST-CE QUE LA LUTTE BIOLOGIQUE ? :

La lutte biologique consiste, entre autres, à utiliser les auxiliaires pour assainir le jardin.

Le principe de base est qu'elle n'a pas d'action et d'efficacité préventive. Elle doit être engagée uniquement lorsque les parasites sont présents.

• La lutte biologique se fait spontanément et naturellement dans un jardin, c'est le principe de la chaine alimentaire. Ainsi l'araignée mange le puceron mais pourra être à son tour le repas d'un oiseau ou d'une musaraigne.

• Dans le commerce, dans les rayons spécialisés en produits naturels et lutte bio, on trouve des auxiliaires à introduire manuellement dans le jardin.

La lutte biologique à l'aide des auxiliaires a quand même des limites. Il est en effet difficile d'ordonner à ces animaux de travailler constamment et parfois les conditions climatiques les empêchent d'être réellement efficaces.

Le jardinier est alors obligé d'avoir recours à des traitements biologiques et naturels.

REGLES DE BASE DE LA LUTTE BIOLOGIQUE :

La règle la plus importante est de supprimer tous les traitements chimiques quels qu'ils soient.

Pour que tous ces alliés puissent faire leur "travail", il faut préserver leur habitat et leur environnement en bannissant  les insecticides et les pesticides chimiques. Ces derniers ne combattent pas uniquement le parasite souhaité mais la faune environnante.

La lutte contre les parasites et les maladies, si elle est indispensable, doit être effectuée uniquement avec des traitements biologiques. En plus et si possible, le traitement doit être spécifique c'est-à-dire qu'il doit combattre uniquement l'ennemi.

Pour cela de nombreuses préparation à base de plantes amies permettent d'agir préventivement ou curativement de manière naturelle.

La deuxième règle est d'avoir un jardin bien équilibré et une bonne biodiversité, cette dernière permettant de faire la part bonne aux auxiliaires.

Des espèces et des variétés de végétaux différentes facilitent la venue des amis du jardinier.


VEGETATION UTILE AUX AUXILIAIRES :

De nombreuses plantes cultivées ou sauvages servent de plantes hôtes ou relais dans lesquelles les auxiliaires n'on plus qu'à ce servir.

Par exemple la capucine attire de nombreux pucerons, c'est donc un garde-manger toujours bien fourni pour les coccinelles.

Les plantes mellifères et nectarifères aident aussi à sauvegarder la faune utile.

Il faut prévoir des floraisons échelonnées de fleurs pour que les insectes puissent butiner le plus longtemps possible dans l'année.

De nombreuses études effectuées par des botanistes laissent apparaitre que les plantes sauvages sont plus attractives que les plantes horticoles pour les auxiliaires. Il ne faut pas hésiter à en installer quelques unes dans le jardin comme par exemple de l'achillée millefeuille.

Un petit coin de prairie lleurie est donc idéal pour attirer les auxiliaires.

Les arbres et les arbustes sont aussi d'excellents garde-manger pour les auxiliaires. Il est bon de planter des arbustes à feuillage persistant qui favorise l'activité de la faune toute l'année.


COMMENT AIDER LES AUXILIAIRES A S'ABRITER ET A SE LOGER ? :

Un jardin rengorge naturellement de nombreux abris pour les petits animaux.

Encore une fois, comme pour les végétaux, le principe est de diversifier les abris naturels pour attirer le maximum d'espèces d'auxiliaires.

• Dans les haies champêtres et mixtes les oiseaux et les petits mammifères trouveront un refuge.

• Les carabes, les hérissons et les musaraignes seront attirés par des tas de pierres, de bois ou un vieux tronc d'arbre.

• Des petits fagots de tiges creuses, de tiges à moelle comme le framboisier et les diverses ronces fournissent un abri pour les abeilles solitaires et autres insectes volants auxiliaires.

• Des auxiliaires s'abritent également, pour passer l'hiver au chaud, dans les paillages, les mousses, les feuilles touffues des persistants, les écorces des arbres et toutes les petites cavités qu'ils trouvent…

Il ne faut pas hésiter à laisser des tiges de plantes sèches sur place, elles servent d'abri pour les insectes. Les plantes sèches que l'on veut absolument retirer pourront être mises en petits tas dans des coins de jardin.

Il ne faut donc pas trop "nettoyer" le jardin en automne pour laisser la place à la faune.

• Dans le commerce on trouve des petites maisons ou des "hôtels", pour accueillir les insectes auxiliaires. On peut également les fabriquer soi-même.

Il ne faut pas perdre de vue que la nature qui avoisine le jardin est présente. Si un auxiliaire ne trouve pas refuge chez vous, il ira chez le voisin, mais reviendra vous visitez le printemps revenu.


LES FICHES DES AUXILIAIRES :

Nous avons établi des fiches sur un bon nombre d'auxiliaires.

Si cette liste n'est pas exhaustive, elle reprend les animaux alliés du jardinier les plus fréquents au jardin.

Nous présentons également les auxiliaires que l'on peut acheter dans le commerce et incorporer manuellement au jardin.

Pour chacun nous vous expliquons son comportement, les nuisibles qu'il aime consommer et quelques conseils pour le préserver au jardin.

N'hésitez donc pas à consulter nos fiches concernant les Auxiliaires du jardinier.
... ...

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?


N'hésitez-pas, nous répondons à toute demande dans les 24 heures au maximum. cliquez sur le lien ci-après :

FORMULAIRE UNIQUE


Ne perdez pas de vue que d'autres questions peuvent avoir été posées directement sur le FORUM  et ne pas être reprises ici.
Faites-y donc un petit tour et utilisez la fonction "Recherche", en haut et à droite de chaque page.

PRESENTATION DE LA RUBRIQUE "LES AUXILIAIRES ALLIES DU JARDIN" - IMPRIMER CETTE FICHE


HOMEJARDIN vous propose d'imprimer cette fiche, mais cette offre est réservée à un usage personnel.

Nous contacter pour toute autre utilisation, notamment commerciale, une réponse vous sera apportée dans les 24 H

Merci pour votre compréhension.

Imprimer cette fiche

 


 


© 2007-2018. homejardin.com
Droits enregistrés sous le n°00045038
auprès de copyrightdepot.com
Hébergeur : ONLINE SAS
BP 438 75366 PARIS CEDEX 08
Dernière mise à jour mardi 28 août 2018
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Nous contacter