Cochenille farineuse

Ce site utilise des cookies .En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies


... ... 

 
 
Cliquez pour agrandir l'imageLa Cochenille Farineuse appartient à la famille des Coccoidea. Il en existe de nombreuses espèces. Les plus connues portent les noms scientifiques de  Pseudococcus Longispinus, Pseudococcus Affinis et  Planococcus Citris.

Recouverte d'un duvet cotonneux, la cochenille farineuse ressemble à un morceau de coton et ne possède ni carapace ni bouclier. Son corps est mou et cireux.

Elle est active toute l'année, et on la rencontre le plus souvent en intérieur.

Il n'y a que les mâles, qui ont une durée de vie très courte, qui possèdent des ailes. Les femelles, qui mesurent entre 3 et 7 millimètres selon les espèces, restent accrochées sur les plantes. Ce sont les larves qui sont les plus actives.

Ce petit insecte piqueur et suceur, visible sur le feuillage, outre d'amener l'affaiblissement de la plante, provoque la fumagine avec sa sécrétion de miellat.

Il ne faut jamais oublier l'adage qui précise qu'il faut toujours mieux prévenir que guérir.  Des bonnes conditions de culture et une bonne prévention évitent  bien souvent des attaques virulentes.

Un autre principe à avoir en tête est qu'il faut toujours  désinfecter le matériel de jardinage en cas de soins sur des plantes atteintes pour ne pas contaminer les autres
.
... ...

Végétaux Sensibles : 


La cochenille farineuse peut s'installer en extérieur mais elle est surtout très fréquente en intérieur, dans la serre ou la véranda.

Elle peut attaquer la plupart des végétaux, avec cependant quelques préférences.

• Elle apprécie pour ainsi dire toutes les plantes d'intérieur avec une certaine préférence pour les clivias, les crotons, les ficus et les palmiers.

• Les agrumes y sont également sensibles.

• Elle s'attaque assez souvent aux cactées, plantes grasses et succulentes.

• Elle s'installe plus rarement dans les plantes annuelles sauf les pélargoniums.


Comment reconnaître les symptômes :


• Les feuilles visitées par la cochenille farineuse deviennent collantes (du fait du miellat), présentent des traces visqueuses et finissent par tomber.

• On repère facilement la cochenille farineuse grâce aux sortes de petits tas cotonneux qu'elle forme.

Traitements Préventifs :


Faire des apports de compost et d'engrais pour accroître la vigueur, donc la résistance des plantes et des arbustes.

Les troncs des agrumes seront traités en hiver avec un badigeon à base d'argile et de chaux.


Lutte et Traitements Curatifs :


Retirer les cochenilles farineuses, à la main, et les petits amas blancs qui sont les œufs.

Sur les cactées, utiliser une pince à épiler. Il est également possible d'imbiber un coton-tige ou un pinceau d' d'alcool à brûler ou alcool ménager et de tamponner les cochenilles avec.

Nettoyer les parties infestées avec un coton imbibé d'alcool à alcool ménager afin de bien enlever les éventuels œufs.

En cas d'attaque légère, tremper un pinceau dans un mélange d'huile de lin et de savon noir puis badigeonner sur les cochenilles, elles seront étouffées.

Faire des pulvérisations avec un mélange composé d'un litre d'eau, d'une cuiller à soupe d'alcool ménager ou à brûler et d'une cuiller à soupe de savon noir.

• Il faut pulvériser sur et sous les feuilles.

• Le traitement est à renouveler tous les 4 à 5 jours jusqu'à disparition des cochenilles.

Les produits à base de pyrèthre sont également efficaces.

Si les attaques sont importantes, traiter avec un produit insecticide "spécial cochenilles" qui est à base d'huile de colza.

Il ne faut pas utiliser les produits huileux sur les cactées et les succulentes car la graisse enlève la couche de protection qui est sur l'épiderme de leur feuilles.


Auxiliaires du Jardinier :


Deux auxiliaires, que l'on trouve maintenant en jardinerie permettent de lutter contre les cochenilles farineuses :

Chrysope : Sa larve se nourrit également des œufs de cochenilles.

Coccinelle et principalement l'espèce Cryptolaemus montrouzieri.
... ... 

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?


7 questions ont déjà été posées :


Cochenille farineuse, traitements préventifs et curatifs... - question 1143. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Cochenille farineuse, où trouver un prédateur naturel et lequel... - question 1143. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Cochenille farineuse, quel serait le bon remède... - question 1496. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Cochenille farineuse, en savoir plus sur les insecticides... - question 1740. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Cochenille farineuse, comment se déplace-t-elle... - question 1892. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Cochenille farineuse, s'attaque-t-elle aux rosiers... - question 2512. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Cochenille farineuse, quelle plante répulsive... - question 2591. Cliquez pour lire la suite et la réponse.

Elles ne résolvent pas votre problème ?

N'hésitez-pas à poser la vôtre, nous répondons à toute demande dans les 24 heures au maximum. cliquez sur le lien ci-après :

FORMULAIRE UNIQUE


Ne perdez pas de vue que d'autres questions peuvent avoir été posées directement sur le FORUM  et ne pas être reprises ici.

Faites-y donc un petit tour et utilisez la fonction "Recherche", en haut et à droite de chaque page.

 

COCHENILLE FARINEUSE - IMPRIMER CETTE FICHE


HOMEJARDIN vous propose d'imprimer cette fiche, mais cette offre est réservée à un usage personnel.

Nous contacter pour toute autre utilisation, notamment commerciale, une réponse vous sera apportée dans les 24 H

Merci pour votre compréhension.

Imprimer cette fiche

 


 


© 2007-2017. homejardin.com
Droits enregistrés sous le n°00045038
auprès de copyrightdepot.com
Hébergeur : ONLINE SAS
BP 438 75366 PARIS CEDEX 08
Dernière mise à jour dimanche 6 août 2017
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Nous contacter